big band Paris, grande formation de jazz, mariage, cocktail, concert privé, événementiel

Un big band pour votre événementiel, cocktail ou votre concert privé ?

grand orchestre de jazz pour mariageTout à fait possible si votre événement se passe en région parisienne. L’orchestre « puissance jazz » se déplace pour à peine plus cher qu’un quatuor à cordes. Vous voulez donner un touche « année 50 » à votre mariage? Vous voulez faire danser le « swing » à vos invités? Vous voulez tout simplement vous amuser au son de « in the mood »? Alors, n’hésitez pas à nous contacter, nous transformerons votre cocktail en un moment inoubliable.

big band soirée dansante

lien vers la vidéo de « Puissance Jazz Big Band » sur YouTube 

Lien vers la presentation de « puissance jazz big band » sur YouTube

Les grandes formations de jazz, les « big band »

La formation originale d’un big band est la suivante :

  • Une section rythmique composée d’un batteur, d’une contrebasse, d’un piano et d’une guitare.
  • Les saxophones ; 2 altos, 2 ténors et un baryton
  • Les trombones : 3 ténors et un trombone basse.
  • Les trompettes (4 ou 5) qui peuvent également jouer du bugle.

Les premiers big band remontent aux années 1920. A l’origine, il s’agit surtout d’une réorganisation des orchestres. En effet, les musiciens de l’époque jouent les thèmes et les improvisations sans une réelle organisation musicale. Les précurseurs :

Fletcher Henderson

big band concert privéil joue du piano dans des boîtes de New York pour payer ses études et arrondir ses fins de mois.

Il abandonne ses études et devient directeur musical d’une maison d’édition, la Black Swan. Il enregistre des disques dès 1923. En 1924, il dirige son propre orchestre et débute au Roseland Ballroom, l’un des dancings les plus huppés de New York.

De grand noms ont fait partie de son big band : Louis Armstrong (en 1924), Fats Waller (en 1926), Coleman HawkinsBenny CarterRex StewartEdgar Sampson,  Chu BerryRoy Eldridge, etc. Avec la collaboration de Don Redman (saxophoniste et arrangeur lui aussi), il met au point l’architecture instrumentale et stylistique de la grande formation avec ses quatre sections : trompettes, trombones, anches et rythmique. Cette formule devient le standard de tous les big bands. Il participe aux débuts du tout jeune big band de Count Basie.

 

Duke Ellington

big band danse swingIl débute sa carrière musicale vers les années 1919, il se produit en tant que pianiste dans de nombreux clubs de Washington puis à New York. Il fonde son orchestre et recherche de nouvelles sonorités. Il joue notamment au « Cotton Club ». De nombreux musiciens célèbres ont fait partie de son orchestre. Il connait son heure de gloire à partir des années 1940.

 

Count Basie

big band mariageIl est le pianiste de l’orchestre de Bennie Moten quand celui-ci meurt brusquement. Il reprend l’orchestre et se fait repérer en 1936. Son style reconnaissable entre tous s’affirmera dans les années 1950 avec des arrangeurs comme Neal Hefti, Ernie Wilkins, Quincy Jones, Frank Foster, Thad Jones, Billy Byers, Benny Carter… Au piano, l’économie de notes était la marque du style laconique de Basie, à l’intense pouvoir rythmique.

 

Glenn Miller

big band cocktailTromboniste de formation, il monte son premier big band dans les années 1935. Il participe à de nombreuses émissions de radio, des films, et joue dans de nombreux club de danse. Certains de ces morceaux sont devenus des « tubes » : Le célèbre  In the Mood, mais aussi Moonlight SerenadeTuxedo JunctionPennsylvania 6-5000Chattanooga Choo ChooAmerican Patrol

Laisser un commentaire